webleads-tracker

JULIEN SEIGNEUR
L’INTERVIEW

17/03 – Par Gabriel Meinz

 

GM. Bonjour Julien. Tu sais pourquoi nous sommes là, alors je vais droit au but avec mes questions…
Tu es depuis 2 ans chez GINGERMINDS,
Tu es arrivé là par hasard ?

 

JS. Pas tant que ça en fait. J’ai passé 7 ans sur Paris dans des agences marketing et digital, je voulais de nouveaux challenges pros et j’avais envie de changer de région. Nantes était une de mes villes cibles.
J’ai rapidement vu que GINGERMINDS correspondait à mes critères parmi les agences nantaises.
À travers son site, j’ai perçu un mix de plusieurs métiers, avec une offre assez large et pas uniquement technique ou webmarketing par exemple. Il faut dire aussi que les projets abordés et ses références de grands comptes m’ont largement donné envie de rejoindre l’équipe !

GM. Tu es key account manager, ça veut dire quoi ?
Tu es celui qui appelle le client pour dire que c’est plus cher ?

 

JS. C’est tout à fait ça… sauf que justement on le dit pas comme ça !
[NDLR : le sourire de Julien ironique situe le personnage]. Non, plus sérieusement, ça consiste à accompagner le client dans toutes les étapes de sa transformation digitale.
Une fois un projet gagné, je prends la main pour le mettre en oeuvre, et puis je dois être moteur pour les suivants.
Du coup, ma mission, c’est m’assurer que tout va se dérouler dans le respect de ce sur quoi on s’est engagé, les attentes du client et le périmètre. Je m’appuie sur mes collègues des différents pôles : chefs de projet, consultants Ux, développeurs, designer, trafic manager…

GM. Du coup, tu as une mission de chef d’orchestre… C’est ça ?

 

JS. Oui c’est ça, mais pas que ! A la fois je dois avoir une vision globale de ce que propose l’agence pour proposer le bon dispositif au bon moment à mes clients, mais j’ai aussi une dimension expert qui intervient.
En fait, compte tenu de ma sensibilité plutôt fonctionnelle et technique, on me confie facilement les comptes pour lesquels les enjeux sont plus touchy dans ce domaine.
Je travaille sur des extranets, des produits serviciels un peu complexes, des applis métiers impliquant des parcours à pousser très loin, …
J’adore, c’est hyper challengeant.
Pour d’autres RC [NDLR : RC = Responsables de clientèle, c’est comme ça qu’on appelle aussi les key account manager… Julien jargonise beaucoup], c’est leur sensibilité webmarketing, Ux ou éditoriale qui teinte leur activité. En général on a un domaine de prédilection en plus de notre rôle de pilote-conseil.

« j’ai imprimé mon style à moi…
je les appelle, je les chouchoute… »

Postulez à l'offre

GM. Avec tes collègues, les autres key account managers, vous gérez vos clients de la même manière ?

JS. La réponse est non, et heureusement. A l’agence, nos projets sont encadrés par pas mal de livrables référents garants de la qualité des projets qui sortent : les wireframes, les études sémantiques, les cahiers des charges, les cahiers de recette… C’est rassurant pour les clients mais aussi pour nous, c’est comme une sorte de garde-fou. Après, chaque projet a sa spécificité et pour le coup, on fait pas du « tout fait ». On attache beaucoup d’importance à s’immerger à fond dans le métier du client, on y passe du temps, du coup les dispositifs sont pensés spécifiquement pour chaque client.

Sur la forme, tant que ça marche, je me sens plutôt libre de faire ce que je veux avec mes clients… du coup, j’ai imprimé mon style à moi… mon relationnel en étant moi-même… je les appelle, je les chouchoute, je leur emmène des consultants, on fait des points assez réguliers sur les projets.

 

GM. On parle de ton arrivée ? Ca s’est passé comment ? easy ?

JS. Non on peut pas dire ça…
J’ai été mis dans le grand bain direct ! y’a pas vraiment de phase d’observation.
La phase d’appropriation des livrables s’est faite d’un coup, et ça demande un peu d’énergie… [NDRL. Haussement de sourcils… ça sent l’épreuve].
Ça demande de percuter très vite, c’est super exigeant mais à la fois très stimulant… avec le recul je pense que c’est mieux… en tous cas, moi ça me va bien. Surtout que les collègues sont là au cas où, on se sent bien accompagné et c’est chouette.

GM. Puisqu’on reparle des débuts, ça s’est passé comment ton recrutement ? Un souvenir du premier entretien ?

JS. Puisque tu parles de l’entretien, pour le coup, j’en ai un souvenir particulier…
En fait, au début de l’entretien, le but c’est de faire le tour de ce que tu sais faire, …là tu es dans le cadre normal, tu es là pour ça, donc tout va bien…
…mais au bout d’un moment, l’entretien bascule pour comprendre ce qui te fait avancer. Au début tu livres tes réponses bien propres…
Et rapidement tu n’as pas le choix que de sortir ce que tu as dans les tripes…
Le but qui est clairement affiché, c’est de savoir à quoi tu carbures, quel est ton moteur. Ça reste bienveillant !
Mais c’est quand tu arrives dans l’agence que tu comprends mieux tout ça. Chez GINGER, tu as des individualités très fortes, elles sont particulièrement respectées, mais surtout, elles avancent dans le même sens… la force, c’est le collectif !
Et l’entretien sert à ça, à voir si tes motivations sont compatibles avec le collectif.

 

GM. J’ai noté que tu avais un bac+5,
tu as suivi une spécialisation ?

JS. Oui, j’ai fait un DUT tech de co puis une école de commerce toujours avec l’idée de m’orienter vers la communication.
J’ai donc un profil généraliste avec un double diplôme en marketing-com’ que j’ai passé à Londres.
J’ai fait un stage de césure de un an chez Extrême [NDLR : agence parisienne de marketing et service digital].

recrutement-nantes-digital-agency-agence-web-ouest-responsable-clientele-project-manager-gingerminds-interview-image-f

GM. De ton point de vue, quelles sont les qualités requises pour le job ?

JS. Je dirais qu’il faut de la rigueur, être autonome, être moteur, savoir se remettre en question, être ouvert et curieux…
Et puis aussi être à l’aise dans les relations commerciales, un peu d’aplomb quoi…

 

GM. Tu sembles dire que tu fais du business, c’est ça ?

JS. Oui bien sûr mais pas que, Ma mission c’est de faire du conseil, si je suis bien armé sur le fond et que je maîtrise bien les enjeux de mon client, je l’oriente spontanément, ce qui engage sur des projets… c’est un cercle vertueux.

Après, j’ai des objectifs chiffrés, alors je suis mes chiffres et je fais ce qu’il faut pour les atteindre… on a un pilotage précis, à l’année, au trimestre, à la semaine…
…de temps en temps on fait des prières au grand noisetier pour récolter plein de noisettes et remplir nos objectifs ! [NDLR : dit-il en se marrant ! Et il nous montre fièrement, il a une vraie noisette sur son bureau]

 

GM. Et avec les clients, ça va ?

JS. J’ai une bonne relation avec mes clients, on est en confiance, on mène une bonne démarche de fond… Et en même temps, c’est bon esprit, la relation est sympa. Disons qu’on est là pour travailler, mais ça se passe naturellement. On est des passionnés chez GINGER ! mais globalement ça va… ça va même très bien.

« Le but qui est clairement affiché,
c’est de savoir à quoi tu carbures…,

quel est ton moteur.
Ça reste bienveillant ! 
»

Postulez à l'offre

GM. Tes clients sont régionaux ?

JS. Pas seulement… Justement c’est vraiment varié : Des clients Parisiens, des Auvergnats (Michelin), des Brestois, … Des grands comptes comme Limagrain, Continental, des PME, … Surtout du B2B en ce qui me concerne

 

GM. J’ai cru comprendre que le rythme est soutenu,
Mais à part bosser ?

JS. C’est clair qu’on fait pas semblant, ça bosse beaucoup. Mais c’est clairement stimulant et c’est une chance car c’est super fluide, je vois pas le temps passer.
…et pour le coup, ça ne nous empêche pas de nous marrer. On s’en sort bien entre le babyfoot, les gâteaux, les apéros au CS [NDLR : le CS, c’est le Café sur Cour, à 200m. un peu l’annexe de l’agence…)…

 

GM. J’ai entendu parler de rituels chez GINGERMINDS,
C’est quoi ? c’est dangereux ?

JS. Oui, c’est chouette ça, un côté très attachant de l’agence…
Bon d’abord y’a les gâteaux, c’est toutes les semaines, et ça rigole pas. On a un planning à suivre et y’a compet’… je suis en train de bosser ma recette. La dernière fois, j’ai fait un gâteau au yaourt, c’était honteux… et en plus trop salé… autant te dire qu’on m’attend !
Tous les vendredis, me demandez pas pourquoi, mais on écoute Stollen Dance de Milky Chance… la musique démarre à 17h30 tapantes, juste avant le week-end. C’est un rituel installé…  et autant te dire qu’il en existe au moins une trentaine de versions différentes…
Après j’ai aussi mes TOC. Un jour, une montre… j’en change tous les jours pourvu qu’elle soit raccord avec la ceinture. Et puis, le vendredi, c’est Stan Smith… et c’est devenu contagieux…

 

GM. Et entre nous… ton boss… ?

JS. J’ai pas un boss, j’en ai plusieurs… la direction est organisée en gouvernance collective. Moi je dépends du pôle business/relation client. L’encadrement est pro, sérieux, mais on se prend pas au sérieux.
L’exigence c’est le quotidien, mais le chambrage aussi !
Autrement dit, j’ai pas à me plaindre !

 

GM. J’ai plus de question, tu veux ajouter quelque chose ?

JS. On se fait un baby ?

Pour postuler

Key account manager (CDD ou CDI)

PROFIL RECQUIS :

+ De formation BAC + 4/5
+ École de commerce, troisième cycle Marketing, management, ebusiness
+ Vous avez une expérience de 2 à 3 ans en agence digitale dans le pilotage de grands comptes ou PME significatives.

Nous cherchons un profil autonome et responsable… avec une forte sensibilité marketing. Quelqu’un qui a envie de faire grandir son client et qui sait le sensibiliser, le motiver avec une démarche de conseil, un discours pointu, pédagogique et un relationnel de haut niveau.

Nous cherchons quelqu’un qui a envie de comprendre le métier de ses clients, d’intégrer ses enjeux stratégiques pour mieux orienter les supports et les actions à mettre en place. Une forte sensibilité à la conception (Ux design) et/ou au webmarketing serait appréciée. Le key account manager est responsable de son portefeuille, il pilote et développe son portefeuille avec à la fois une démarche de gestionnaire et une véritable capacité d’initiative business.

PROFIL RECQUIS :

 

Votre nom (obligatoire) :

 

Votre prénom (obligatoire) :

 

Le poste souhaité (obligatoire) :

 

Type de contrat (obligatoire) :

 

Votre email (obligatoire) :

 

Votre CV* :

 

Votre lettre de motivation* :

 

 J'accepte les Mentions ci-dessous :

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Gingerminds pour la gestion de nos recrutements. Elles sont conservées pendant 2 ans et sont destinées au service recrutement. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Gingerminds, contact@gingerminds.fr Nous vous informons de l’existence de la liste d'opposition au démarchage téléphonique « Bloctel », sur laquelle vous pouvez vous inscrire ici : Conso Bloctel